Recherche

Vous êtes ici : Accueil > Rapports d'information

Rapports d'information

Informations du document Pour la France, les nouvelles routes de la soie : simple label économique ou nouvel ordre mondial ?

Pour la France, les nouvelles routes de la soie : simple label économique ou nouvel ordre mondial ?

Ajouter au panier Consulter et imprimer gratuitement ce document sur le site du Sénat

Pour la France, les nouvelles routes de la soie : simple label économique ou nouvel ordre mondial ?

Rapport d'information N° 520 (2017-2018) de M. Pascal ALLIZARD, Mme Gisèle JOURDA, MM. Édouard COURTIAL et Jean-Noël GUÉRINI, fait au nom de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, déposé au Sénat le 30 mai 2018

Prix : 5.00 €

Auteur(s) : Pascal ALLIZARD, Gisèle JOURDA, Édouard COURTIAL, Jean-Noël GUÉRINI

Résumé : Que sont les nouvelles routes de la soie, mises en oeuvre, à l'initiative du Président chinois, Xi Jinping, depuis 2013 ?
Ces nouvelles infrastructures - routes, chemin de fer, ports, aéroports, réseaux de fibre optique, câbles sous-marins, réseaux électriques, réseaux de transports d'énergie, etc. - sont organisées autour d'un axe terrestre traversant l'Europe centrale, l'Asie centrale, la Russie, le Caucase, mais aussi la Turquie, l'Iran, l'Afghanistan et le Pakistan et d'un axe maritime reliant la Chine à l'Afrique orientale et à la Corne de l'Afrique. Les nouvelles routes de la soie s'étendent désormais vers l'Amérique latine et la zone arctique et concernent de nouveaux secteurs, en particulier le domaine spatial et le domaine numérique.
Bien davantage qu'un réseau d'infrastructures, vecteur de croissance mondiale, ces routes constituent un instrument de développement intérieur et extérieur de la Chine et une déclinaison d'une vision géopolitique chinoise, c'est-à-dire d'une politique de puissance dans un cadre géographique déterminé.
La France doit prendre part à cette initiative, dans un positionnement aussi lucide que dynamique. Ce rapport affirme la nécessité de créer les conditions d'un équilibre satisfaisant dans les relations entre la Chine, la France et l'Europe. Il convient de poser les bases d'un partenariat commercial fondé sur la réciprocité de l'ouverture des marchés, le respect de la concurrence, de la transparence et de la propriété intellectuelle, et un partenariat stratégique basé sur la coopération multilatérale et cartellisée.