Recherche

Vous êtes ici : Accueil > Rapports d'information

Rapports d'information

Informations du document Évaluation de la stratégie nationale de recherche en énergie

Évaluation de la stratégie nationale de recherche en énergie

Ajouter au panier Consulter et imprimer gratuitement ce document sur le site du Sénat

Évaluation de la stratégie nationale de recherche en énergie

Rapport d'information N° 452 (2016-2017) de Mme Anne-Yvonne LE DAIN, député et M. Bruno SIDO, sénateur, fait au nom de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques, déposé au Sénat le 6 mars 2017

Prix : 6.50 €

Auteur(s) : Bruno SIDO

Résumé : Ce rapport s'inscrit dans le cadre de l'évaluation de la Stratégie nationale de recherche, confiée à l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques par l'article 15 de la loi n° 2013 660 du 22 juillet 2013 relative à l'enseignement supérieur et à la recherche. Il s'intéresse plus particulièrement au volet énergie de cette stratégie, qui donne lieu à l'élaboration d'un document distinct, prévu par l'article 183 de la loi n° 2015 992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte : la Stratégie nationale de recherche en énergie (SNRE).
L'évaluation, réalisée par Mme Anne-Yvonne Le Dain, députée, montre que la nouvelle SNRE, issue d'une démarche de concertation structurée impliquant un grand nombre de parties prenantes, constitue incontestablement une base de travail solide, qui devrait permettre à la recherche française de réaliser des progrès importants dans ce domaine.
Pour autant, faute d'une identification préalable des priorités fixées à la recherche en énergie, elle ne répond pas complètement à ce qui est attendu d'une véritable stratégie de recherche. Le travail engagé doit donc être poursuivi, notamment pour concrétiser la mise en oeuvre des actions structurantes identifiées.
À cette fin, Mme Anne-Yvonne Le Dain formule une douzaine d'axes de recherche ainsi que quinze recommandations prioritaires destinés à orienter la suite des travaux sur cette stratégie.
Il y a cinquante ans, la France a fait des choix en abandonnant certaines pistes, comme celle de l'hydrogène et de la pile à combustible, reprises depuis. Aujourd'hui, elle doit à nouveau décider de priorités en matière de recherche, avec subtilité et intelligence, et faire preuve d'ambition.