Recherche

Vous êtes ici : Accueil > Rapports d'information

Rapports d'information

Informations du document Télévision publique et sport : les atouts du modèle britannique

Télévision publique et sport : les atouts du modèle britannique

Ajouter au panier Consulter et imprimer gratuitement ce document sur le site du Sénat

Télévision publique et sport : les atouts du modèle britannique

Rapport d'information N° 34 (2012-2013) de Mme Marie-Christine BLANDIN, MM. David ASSOULINE, Jacques LEGENDRE, Mmes Catherine MORIN-DESAILLY, Marie-Annick DUCHÊNE, M. Jean-Jacques LOZACH et Mme Danielle MICHEL, fait au nom de la commission de la culture, de l'éducation et de la communication, déposé au Sénat le 10 octobre 2012

Prix : 3.50 €

Auteur(s) : Marie-Christine BLANDIN, David ASSOULINE, Jacques LEGENDRE, Catherine MORIN-DESAILLY, Marie-Annick DUCHÊNE, Jean-Jacques LOZACH, Danielle MICHEL

Résumé : S'il y a deux domaines où le Royaume-Uni a incontestablement été un précurseur, ce sont bien ceux du sport et de la télévision publique.
Le sport moderne est en effet apparu dans l'Angleterre industrielle du XIXe siècle. C'est ainsi en terre anglaise que le premier club de football est créé, en 1857, que la première fédération sportive est mise en place en 1863, et que le rugby naît et se développe, en même temps que le tennis ou le golf.
Par ailleurs, l'audiovisuel public est inventé par les Britanniques dans les années 1920, avec la mise en place de la British Broadcasting Corporation (BBC), dont le développement continu en fait, aujourd'hui encore, le plus grand groupe public de médias dans le monde et la référence absolue en la matière.
Au vu de l'importance de ces deux institutions dans la société britannique et de la place que tiennent le télévision et le sport dans nos pratiques culturelles, il paraissait intéressant pour la commission de la culture, de l'éducation et de la communication, de mieux connaître le fonctionnement de la BBC et l'organisation du sport en Angleterre.
L'organisation des Jeux olympiques à Londres à l'été 2012 et l'importance prise par l'audiovisuel public dans le débat public français ont persuadé définitivement la commission d'envoyer une délégation à Londres, chargée de rencontrer des responsables de l'audiovisuel public et des acteurs du monde du sport.
Ce rapport est le produit de la rencontre, sur le terrain, d'une vingtaine d'interlocuteurs afin de constater les actions mises en oeuvre par les pouvoirs publics en faveur du développement du sport et d'une télévision publique de qualité, de la visite des infrastructures et des équipements supports de ces activités, ou des nombreux échanges sur les avantages comparés des fonctionnements français et anglais.
Il vise à présenter leurs constats et analyses sur les politiques publiques britanniques dans le domaine de l'audiovisuel public et du sport.
Loin d'être exhaustif, il tend plutôt à apporter des éclairages sur des questions précises, qui ont particulièrement intéressé la délégation. Le financement de la BBC, les rapports qu'elle entretient avec la production télévisuelle et son mode de gouvernance ont fait l'objet des analyses les plus approfondies. S'agissant du sport, ce sont les questions de la nature de l'héritage olympique et des spécificités de la culture sportive britannique qui ont été développées.