Recherche

Vous êtes ici : Accueil > Rapports d'information

Rapports d'information

Informations du document La cyberdéfense : un enjeu mondial, une priorité nationale

La cyberdéfense : un enjeu mondial, une priorité nationale

Ajouter au panier Consulter et imprimer gratuitement ce document sur le site du Sénat

La cyberdéfense : un enjeu mondial, une priorité nationale

Rapport d'information N° 681 (2011-2012) de M. Jean-Marie BOCKEL, fait au nom de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, déposé au Sénat le 18 juillet 2012

Prix : 5.00 €

Auteur(s) : Jean-Marie BOCKEL

Résumé : Attaque informatique d'envergure de Bercy à la veille de la présidence française du G8/G20, espionnage via l'Internet des entreprises à l'image d'AREVA, perturbation de sites Internet institutionnels comme le Sénat : les attaques contre les systèmes d'information se sont multipliées en France, comme partout ailleurs dans le monde, ces dernières années. Même la Présidence de la République aurait été récemment victime d'une ou plusieurs attaque(s).

Par ailleurs, les dernières révélations sur l'implication des Etats-Unis dans la conception du virus STUXNET, qui a gravement endommagé des centrifugeuses d'enrichissement de l'uranium, retardant ainsi le programme nucléaire militaire de l'Iran, ou encore la récente découverte du virus FLAME, vingt fois plus puissant, laissent présager l'apparition de nouvelles « armes informatiques », au potentiel encore largement ignoré.

Dans ce contexte, la France est-elle suffisamment organisée et préparée pour faire face à une attaque informatique ?

A partir d'exemples concrets d'attaques et à la lumière des dispositifs mis en place chez nos principaux alliés, le présent rapport dresse le constat des principales lacunes de notre dispositif et propose plusieurs pistes d'amélioration, dans l'optique du futur Livre blanc de la défense et de la sécurité nationale.

Avec le développement de l'Internet, les systèmes d'information constituent aujourd'hui de véritables « centres nerveux » de nos sociétés, sans lesquels elles ne pourraient plus fonctionner. Il est donc vital de renforcer nos capacités de protection et de défense dans le cyberespace.