Recherche

Vous êtes ici : Accueil > Rapports d'information

Rapports d'information

Informations du document La réforme du système du médicament, enfin (Rapport)

La réforme du système du médicament, enfin (Rapport)

Ajouter au panier Consulter et imprimer gratuitement ce document sur le site du Sénat

La réforme du système du médicament, enfin (Rapport)

Rapport d'information N° 675 tome 1 (2010-2011) de Mme Marie-Thérèse HERMANGE, fait au nom de la Mission commune d'information sur le Mediator, déposé au Sénat le 28 juin 2011

Prix : 6.50 €

Auteur(s) : François AUTAIN, Marie-Thérèse HERMANGE

Résumé : La mission commune d'information Mediator : évaluation et contrôle des médicaments a été constituée le 25 janvier 2011. Il s'agissait de comprendre comment un médicament dont la balance bénéfices-risques s'est révélée défavorable a pu être prescrit pendant trente-trois ans à cinq millions de Français et de savoir si ce cas devait être considéré comme exceptionnel ou bien s'il révélait des insuffisances structurelles du système français de contrôle du médicament.
A l'issue de cinq mois de travaux, de quatre-vingt-sept auditions et de six déplacements à l'étranger et auprès des agences sanitaires françaises (Afssaps et HAS), la mission a relevé une succession de défaillances dans la chaîne du médicament à toutes ses étapes : de la mise sur le marché à son retrait, en passant par la pharmacovigilance, l'appréciation du service médical rendu, la fixation du taux de remboursement et le suivi du mésusage.
Sur le rapport de Mme Marie-Thérèse Hermange, sénateur (UMP, Paris), la mission présidée par M. François Autain (CRC-SPG, Loire-Atlantique) a adopté, à l'unanimité, soixante-cinq propositions présentant une réforme appréhendant l'ensemble du système du médicament dans notre pays. Cette réforme vise d'une part, à garantir la priorité des objectifs de santé publique dans l'ensemble du circuit administratif du médicament et d'autre part, à diffuser une « culture de pharmacovigilance » à l'échelle de la société.
Les principales recommandations s'articulent autour des axes suivants : un système de suivi de la vie du médicament plus cohérent et plus efficace, une information et une formation favorisant le bon usage du médicament, un remboursement incitant à la recherche du meilleur rapport coût/efficacité et des procédures plus transparentes et garantissant l'indépendance des décisions.
Trop longtemps différée, une grande réforme de ce système est désormais incontournable.