Recherche

Vous êtes ici : Accueil > Rapports d'information

Rapports d'information

Informations du document Les travaux de la délégation française à l'Assemblée de l'Union de l'Europe occidentale - 56ème session ordinaire de 2009

Les travaux de la délégation française à l'Assemblée de l'Union de l'Europe occidentale - 56ème session ordinaire de 2009

Ajouter au panier Consulter et imprimer gratuitement ce document sur le site du Sénat

Les travaux de la délégation française à l'Assemblée de l'Union de l'Europe occidentale - 56ème session ordinaire de 2009

Rapport d'information N° 587 (2008-2009) de Mme Josette DURRIEU, fait au nom de la délégation à l'Assemblée de l'Union de l'Europe occidentale, déposé au Sénat le 23 juillet 2009

Prix : 3.50 €

Auteur(s) : Josette DURRIEU

Résumé : Le nouveau contexte international – élection à la présidence des États-Unis de Barack Obama, crise à Gaza et retour de la France dans le commandement intégré de l'Otan – a fortement imprégné les travaux de l'Assemblée de l'UEO lors de la cinquante-sixième session. Les débats sur le Moyen-Orient, la guerre en Afghanistan ou sur la coopération entre l'Europe et les États-Unis ont ainsi pu en témoigner.
La Politique européenne de sécurité et de défense est en constante évolution. L'Assemblée de l'UEO entend accompagner ses développements et aider les États membres à répondre aux enjeux capacitaires et organisationnels que sa mise en œuvre impose et aux perspectives industrielles qu'elle offre. L'adoption de textes sur la mise en œuvre d'un Erasmus dans le domaine militaire ou le développement de normes communes en matière de construction de véhicules blindés peuvent en témoigner. Elle souhaite également relayer au niveau européen les visions des parlements nationaux quant aux nouvelles menaces, à l'image du débat organisé lors de cette session sur la piraterie.
Dans l'attente de la ratification du traité de Lisbonne par l'ensemble des États membres et du nouveau cadre que ce texte va proposer en matière de défense européenne, la délégation parlementaire française entend contribuer à consolider la place de l'UEO dans le paysage institutionnel européen.