Recherche

Vous êtes ici : Accueil > Rapports d'information

Rapports d'information

Informations du document Arctique, Antarctique, Terres australes : Un enjeu pour la planète, une responsabilité pour la France

Arctique, Antarctique, Terres australes : Un enjeu pour la planète, une responsabilité pour la France

Ajouter au panier Consulter et imprimer gratuitement ce document sur le site du Sénat

Arctique, Antarctique, Terres australes : Un enjeu pour la planète, une responsabilité pour la France

Rapport d'information N° 132 (2007-2008) de M. Christian COINTAT, fait au nom de la commission des lois, déposé au Sénat le 12 décembre 2007

Prix : 3.50 €

Auteur(s) : Christian COINTAT

Résumé : L'année polaire internationale 2007-2008, ouverte au Sénat le 1er mars 2007, intervient à un moment où l'homme prend conscience des conséquences de son activité sur l'environnement et appréhende l'évolution du climat.
Le groupe d'études sur l'Arctique, l'Antarctique et les Terres australes, rattaché à la commission des lois, a souhaité dresser un bilan de la présence française dans les régions polaires et subantarctique, en étudiant plus particulièrement les conditions du développement de la recherche scientifique. Ces régions présentent en effet une biodiversité exceptionnelle et des conditions uniques d'étude de l'évolution de notre planète. La France y entretient une activité scientifique permanente, au sein des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) et en participant à des programmes internationaux de recherche.
Après une brève présentation de l'organisation et de l'intérêt stratégique des TAAF, ce rapport présente le compte-rendu des auditions du 25 septembre 2007 consacrées à l'organisation de la recherche dans les régions polaires et les Terres australes. Ces auditions montrent que les TAAF et l'Institut polaire français Paul-Emile Victor (IPEV) coopèrent efficacement pour le développement de la recherche française dans ces régions.
Fortement présente dans les régions polaires et subantarctique, la France doit en préserver l'équilibre et y développer des activités de recherche en partenariat avec d'autres pays, pour le bénéfice de l'humanité tout entière.